Le chong mai

Cette étude reprend en partie l’étude consacrée aux Merveilleux Vaisseaux au chapitre IX et plus particulièrement au CHONG MAI.

Dans le Ling Shu, le Chong Mai est dit « la Mer des 5 organes et des 6 entrailles » (LS 38). Il permet (avec les autres Merveilleux Vaisseaux) la distribution des énergies fabriquées par les 3 foyers (l’en. nourricière Rong Qi et l’en. défensive Wei Qi) aux 11 organes et viscères qui vont les utiliser. Nous renvoyons le lecteur à l’étude des 3 étages du système énergétique par Jacques Pialoux dans le « Diamant Chauve Plus » aux éditions Cornelus Celsus.

Etude des points du Chong Mai

(appelés points Mu de fonction par J.Pialoux)

Le point 30E est le point d’entrée et le point starter du Chong Mai ; il sera employé dans le cas où les énergies resteraient bloquées à la sortie des foyers.

Les points du 11R au 21R permettent la distribution des énergies aux 11 organes et viscères dans l’ordre suivant :

Contrôle global du Chong Mai

Les tests sur plusieurs zones tissulaires en résonance avec le Chong Mai donnent le même résultat. En cas de perturbation dans le Merveilleux Vaisseau, le thérapeute a la sensation d’un mur, d’un obstacle, il ne peut pas « traverser » le tissu lors de l’interrogation horizontale transversale de :

Photo 1
  • la tête du 1er métacarpien au niveau osseux (photo 1)
Photo 2
  • le derme du pli inguinal, en dehors du pubis (photo 2)
Photo 3
  • le haut de cuisse antérieur, avec une palpation en paume de main de l’épiderme (surface) (photo 3)
  • le haut de cuisse antérieur avec une palpation de l’épiderme (surface) avec les doigts. C’est la zone « centre » utilisée lors des corrections (elle est commune avec celle du Ren Mai).

Détermination de la fonction énergétique perturbée

Interrogation des loges 2ème Feu - Terre - Métal du haut vers le bas

Elle s’effectue par l’interrogation transversale de la gouttière radiale au niveau OSSEUX, au-dessus des pouls radiaux, en gardant la répartition traditionnelle des différentes loges (la photo 4 montre l’interrogation des loges 2ème Feu – Terre – Métal du haut vers le bas sur la photo).

La palpation des points correspondants permet de différencier l’atteinte de l’organe ou du viscère dans la loge bloquée.

Ce test est commun avec celui des points Mu classiques, dits points Mu de Jing Bie.

Correction

Elle s’effectue avec une main sur le centre, l’autre main cherche le point correspondant de l’organe ou viscère perturbé.

Quand le thérapeute est dessus, ses 2 mains semblent reliées par une corde. Il attend simplement son relâchement, signe de l’auto-correction (la photo 5 montre la correction du 16R par rapport au centre).

A noter : un organe ou viscère est correctement alimenté par la profondeur (les foyers) si son point Mu de fonction (point du Chong Mai), son point Shu de fonction (voir chapitre VII) et son point Mu de Jing Bie (point Mu classique, qui est en relation avec la fonction « foyer », au chapitre VII également) sont ouverts.

Correction du 16R par rapport au centre